LIGUE CHAMPAGNE ARDENNE CYCLOTOURISME
  Vous êtes ici : Commissions / Photo / Résultat Concours / 2014  
   
 

 
L'affichage de la photographie gagnante se fait après l'annonce du résultat du concours à l'Assemblée Générale de la Ligue.
 
 
Sujet 2014 : "Patrimoine Champenois et Cyclotourisme"
 
         
   

Photo gagnante : 
Philippe HENRY

VASPTT CYCLO VTT TROYES ( N°6438) Aube

   
         
   
   
   
   
       
    Prix : Philippe HENRY VASPTT CYCLO VTT TROYES(N° 6438) - AubePour la quatrième année, la Commission Photo de la Ligue Champagne-Ardenne organise un concours photo ouvert aux licenciés FF Cyclotourisme de la Ligue. > Sujet 2014 Nous vous proposions un sujet qui permettait de partir à la découverte du « Patrimoine Champenois & Cyclotourisme». Patrimoine architectural, industriel, historique, le sujet était envisagé ici dans un sens large qui peut comprendre toute trace d’intérêt laissée par l’homme (la gastronomie, les œuvres d’art...) mais pas seulement. L’UNESCOdans sa notion de « Patrimoine mondial» définit aussi tout paysage (rural, urbain, maritime) ayant un caractère particulier, qu’il soit indifféremment naturel ou façonné par la main de l’homme. Haut lieu d’Histoire habité depuis l’Antiquité, la région Champagne-Ardenne était riche de la plupart de ces catégories. Pour l’élément cyclotourisme, un peloton roulant passant devant le sujet choisi, ou un groupe arrêté pour une pause « culturelle», un simple vélo ou des cyclos en tenue sans vélos (comme visiteurs, spectateurs, amateurs...), le choix était large aussi. Le sujet comprenait donc deux abords et les images proposées devaient rassembler les deux. L’originalité pouvait être dans le sujet patrimonial sélectionné, dans la bonne intégration des cyclistes et éventuellement des bicyclettes avec ce sujet, ou tout autre angle de perception (occasionnel ou construit) réunissant ce double aspect. > Résultats 2014 13 candidats ont concouru cette année et nous ont fait parvenir 24 images numériques : • 1 licencié Ardennais • 7 licenciés Aubois • 3 licenciés Marnais • 2 licenciés Haut-Marnais Que tous les participants soient vivement remerciés. Les délibérations se sont faites à bulletins secrets par le Comité Directeur.• Directeur de la Publication Gérald PAILLARD •Conception / Mise en Page SYNTHÈSETROYES Siret 324 611 144 00027 - Décembre 2010• •Ont colaboré à ce numéro Francis CORNETTE - Philippe GREFFE - Roger TRIOLET • Ligue champagne-ardenne de cyclotourisme    
         
   

Ligue champagne-ardenne de cyclotourisme
Premier Prix
P h i l i p p e H E N RY
FFCT N° 605338
4, Grande Rue - 10120 LAINES-AUX-BOIS
ASPTT CYCLO VTT TROYES (N° 6438)
AUBE
LA CADOLE servait d’abri temporaire
pour les vignerons avant la crise 1905
et le phylloxéra
(Patrimoine champenois (XIXe - début XXe)

Deuxième Prix
Philippe HENRY
FFCT N° 620178
31, rue du Pavé
51500 RILLY-LA-MONTAGNE
ASSOCIATION SPORTIVE
DE RILLY-LA-MONTAGNE
(N° 7171) - MARNE
Courville
(Marne)

Troisième Prix
Marie-Hélène LAVIE
FFCT N° 223462
5, rue des Vosges - 52000 CHAUMONT
VÉLO CYCLO CHAUMONTAIS
RANDONNEURS (N° 1356) - HAUTE-MARNE
Roue à aubes à Montreuil-sur-Blaise
(Haute-Marne)



   
    Commentaitres sur la photo gagnante    
    « Guiboles et cadole…»
« Cadole, cadeule, caborde, cabotte, voire chibotte dans le centre de la France,
voilà un élément de notre patrimoine qui se décline selon les patois historiques français.
Dans le midi, elles n’étaient que de simples « cabanes » (dit en langue d’Oc), alors le tourisme lui a
généreusement attribué le nom de « bories » qui désignait à l’origine une grosse exploitation rurale
en pierres sèches… Belle consécration pour ces petites constructions sans prétention qui n’avaient
d’autre but que d’abriter le vigneron par mauvais temps. Construites sans mortier par simple
empilement des pierres plates extraites de la terre par le labour des vignes,
elles sont un bel exemple d’intégration écologique, leur écroulement à terme ne produisant
qu’un tas de pierres abritant la vie des petits animaux. Elles ont une vie courte si elles ne sont pas
entretenues, et c’est bien parce que certains défenseurs du patrimoine sont à l’oeuvre qu’on peut
encore aujourd’hui les admirer et en profiter lors de nos randonnées, à pied ou en VTT.
À l’instar d’une cathédrale ou du mémorial de Mondement, cette représente du patrimoine était plus
facile à proportionner avec le (ou les) cycliste(s), le deuxième élément qui devaient exister
dans une photo de ce concours 2014. Ici les deux sujets remplissent tout l’espace, sans qu’aucun
ne soit un point éloigné au détriment de l’autre, et même si le cycliste est en avant-plan, la présence
de la cadole est évidente en remplissant la moitié de l’espace. La qualité de cette image réside
dans le cadrage serré des deux points qui nous préoccupent, la cyclote donnant une dynamique
à l’ensemble parce qu’elle roule et qu’elle sort presque du cadre, alors que si elle avait été plus
en arrière, c’est la présence massive du bâtiment qui aurait donné une ambiance plus statique,
le vélo devenant une partie du décors. Donc une image vivante bien équilibrée et entièrement serrée
sur ses sujets, avec l’originalité du sujet patrimonial, dans un décor sylvestre pour rappeler notre
activité de pleine nature… On pourrait reprocher le manque de soleil – bien que le contraste soit bien
marqué –, mais rappelons-nous que la période estivale a été bien grise cette année... et que le soleil
en sous-bois peut provoquer de forts écarts de lumière parfois difficiles à contrôler.
Ici ce sont les couleurs du cycliste qui corrigent l’aspect monochrome et un peu froid de l’ensemble.
Mais même sans soleil, c’est une belle image qui pourtant n’a rien de sophistiqué et qui est à la
portée de tout cyclo-photographe ; ceci n’étant pas une remarque à l’auteur de ce cliché mais un
petit appel à ceux qui n’osent pas participer… la simplicité est souvent de bonne inspiration ! »

   
   
Michel FOUCHER